NÉE DANS UNE FAMILLE DE SPORTIF, J’AI TOUJOURS BAIGNÉ DANS L’UNIVERS DU SPORT ET DE LA MONTAGNE. SUR LES PLANCHES DE SKI ET DANS LES PORTILLONS DE DÉPART DÈS MON PLUS JEUNE ÂGE, L’AMOUR DE LA COMPÉTITION EST DEVENUE LE FIL CONDUCTEUR DE TOUTE MA VIE. A 16 ANS MES RÉSULTATS EN SKI M’ONT PERMIS D’INTÉGRER LES ÉQUIPES DE FRANCE ET LE CURSUS SPORT-ÉTUDE À ALBERTVILLE OÙ J’AI PASSÉ MON BACCALAURÉAT SCIENTIFIQUE.

J’AFFICHE À MON PALMARÈS PLUSIEURS TITRES DE CHAMPIONNE DE FRANCE EN CADETTE ET JUNIOR, UN PODIUM NATIONALE EN SENIOR ET 2 TITRES DE CHAMPIONNE ET VICE CHAMPIONNE DU MONDE JUNIOR.

EN 2009, LORS D’UN ENTRAÎNEMENT PHYSIQUE, JE ME BLESSE À LA CHEVILLE ET UNE OPÉRATION EN DÉCEMBRE M’A VALU UNE SAISON BLANCHE. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENÇAIT. 2010, RUPTURE DU LIGAMENT DE LA MÊME CHEVILLE ET 2011, FRACTURE DU PLATEAU TIBIALE À LA VEILLE DE LA COUPE DU MONDE. SÉJOURS DE RÉÉDUCATION AU CERS DE CAPBRETON, À HAUTEVILLE, SÉANCES DE KINÉ, ENTRAÎNEMENTS EN SOLO DANS LES SALLES DE SPORT DU COIN, PRÉPARATION MENTALE POUR POUVOIR REPRENDRE LE SKI EN MARS 2011. LA CONFIANCE N’ÉTAIT PLUS LÀ ET LE MANQUE DE SKI SE FAISAIT RESSENTIR. AU MOIS DE MAI JE ME FAIS VIRER DE LA FÉDÉRATION FRANÇAISE. LA DURE LOI DU SPORT DE HAUT NIVEAU.

EN 2012, JE CRÉE L’ASSOCIATION ‘SPEED TEAM’ DANS LE BUT DE PERMETTRE AUX ATHLÈTES HORS FÉDÉRATION DE CONTINUER À SKIER ET À S’ENTRAÎNER DANS LES MEILLEURES CONDITIONS SUR LE PLAN MENTALE, PHYSIQUE ET LOGISTIQUE. LE FAIT D’AVOIR EU UNE PRÉPARATION PHYSIQUE À DISTANCE AVEC UN COACH DE L’INSEP M’A INCITÉ À M’INTÉRESSER DE PLUS PRÈS À MA PRÉPARATION, À FAIRE BEAUCOUP DE RECHERCHE ET À ME RENDRE BEAUCOUP PLUS AUTONOME.

MALHEUREUSEMENT JE NE RÉUSSIS PAS À REVENIR À MON PLUS HAUT NIVEAU. LA PEUR DE LA BLESSURE ÉTAIT ANCRÉE DANS MON CERVEAU ET LES ÉCHECS SPORTIFS ME COÛTAIENT BEAUCOUP TROP D’ÉNERGIE. J’ÉTAIS ARRIVÉE AU BOUT DE MES CAPACITÉS. EN 2014 JE MIS UN TERME À MA CARRIÈRE.

DÉCEMBRE 2015, ON ME PROPOSE DE DEVENIR TESTEUSE DE SKI POUR LA FÉDÉRATION FRANÇAISE DE SKI. JE VOYAIS EN CELA UNE INCROYABLE OPPORTUNITÉ DE POUVOIR ME RETROUVER DANS LES COULISSES DU SPORT DE HAUT NIVEAU ET DE POUVOIR COMPRENDRE LA RELATION ENTRE LA PRATIQUE ET LE PHYSIQUE. EN PARALLÈLE JE ME LANCE DANS UN DIPLÔME UNIVERSITAIRE DE PRÉPARATION PHYSIQUE DANS LE BUT ENRICHIR MES CONNAISSANCES SUR LA DISCIPLINE. DIPLÔME QUE J’OBTIENS AVEC LA MENTION BIEN NOTAMMENT GRÂCE À MON MÉMOIRE SUR “L’ALIMENTATION AU SERVICE DE LA PERFORMANCE”.

PUIS JE ME DIRIGE SUR UN DIPLÔME DE CROSSFIT, UNE DISCIPLINE NOUVELLE EN LAQUELLE JE VOIS UN ÉNORME POTENTIEL.

APRÈS NE M’ÊTRE INTÉRESSÉE QU’AU HAUT NIVEAU J’AI EU ENVIE DE TRANSMETTRE MES CONNAISSANCES AU GRAND PUBLIC. MON OBJECTIF ÉTAIT D’INCULQUER AUX GENS L’IMPORTANCE DU SPORT, DE L’ALIMENTATION ET D’UNE HYGIÈNE DE VIE SAINE, DANS LEUR STYLE DE VIE, LEUR BIEN ÊTRE ET LEUR SANTÉ. JE CRÉE EN 2016 MON AUTO ENTREPRISE DE COACHING PUIS FIN 2016 LA SALLE DE SPORT PULSE FACTORY. EN 2018 JE VALIDE ALORS MON BPJEPS AFIN DE POUVOIR ENSEIGNER MES CONNAISSANCES.

JE ME LANCE DE NOUVEAUX DÉFIS, JE GAGNE UNE COMPÉTITION DE POWERLIFTING EN 2017 ET 2 COMPÉTITIONS DE CROSSFIT EN 2018. JE TROUVE CELA PRIMORDIALE D’ÊTRE “UNE VITRINE” DE MON ACTIVITÉ, DE TESTER LES PROGRAMMES ET DE TOUJOURS RESTER À LA POINTE DE L’ÉVOLUTION DE LA DISCIPLINE.